Votre recherche : BENEDICTE DE KERPRIGENT

BENEDICTE DE KERPRIGENT : GIGALAVIE - BENEDICTE DE KERPRIGENT

BENEDICTE DE KERPRIGENT : GIGALAVIE - BENEDICTE DE KERPRIGENT

benedicte de kerprigent  

 

Femme d’action engagée, Bénédicte de Kerprigent, consacre sa vie professionnelle au militantisme et au travail de terrain.

En 1983, Bénédicte de Kerprigent se lance dans la politique aux côtés de Jean-Claude Gaudin en étant candidate sur les listes régionales et législatives RPR des Bouches du Rhône.
Bénédicte de Kerprigent devient alors adjoint au Maire de Marseille en charge de l’aménagement du littoral puis vice-présidente de la commission santé du RPR.

Parallèlement, Bénédicte de Kerprigent soutient la cause des femmes en devenant Présidente du club des Femmes Elues dans l’association « Femmes responsables ».

 

Bénédicte de Kerprigent est élue Présidente Régionale de l’Union Européenne Féminine ainsi que Présidente Nationale de la Commission « Population, Démographie, Immigration » au sein de l’U.E.F. Internationale. En 1984, Bénédicte de Kerprigent est nommée vice-présidente de l‘A.D.A.G.E.S. (Association pour le Développement, l’Animation et la Gestion des Equipements Sociaux).

En 1993, Bénédicte de Kerprigent est chargée de mission auprès de Charles Pasqua, Président du Conseil général de Hauts-de-Seine, en charge des affaires sociales.
Elle crée, avec le Ministère de la Santé, l’Observatoire Sida Toxicomanie, dispositif pilote exemplaire en France qui finance à parité avec l’Etat toutes les actions de prévention dans la lutte contre le Sida et les toxicomanies.

 

En s’appuyant sur ces initiatives dans le domaine social, Bénédicte de Kerprigent fonde l'Institut des Hauts-de-Seine (association loi 1901) en 1994. Cette structure départementale, financée par le Conseil général des Hauts-de-seine, se donne comme objectif de venir en aide aux personnes isolées par la vieillesse, la maladie, la précarité, la solitude et la détention.
Bénédicte de Kerprigent devient une femme de cœur engagée dans le domaine social et humanitaire en France et à l’étranger.

Aujourd’hui encore grâce à cette association, Bénédicte de Kerprigent élabore des programmes éducatifs et préventifs qui répondent aux besoins des collectivités et des associations locales des Hauts-de-Seine.
La santé, la vie quotidienne, la citoyenneté, l’accès à l’emploi sont les thèmes principaux développés par Bénédicte de Kerprigent à travers des salons itinérants et des ateliers d’insertion créés en partenariat avec les communes.

Tout en étant directrice générale de l’Institut des Hauts-de-Seine, Bénédicte de Kerprigent est présidente du CIF-CIDF de Nanterre (Centre d’Information des Femmes) entre 2003 et 2005 pour prolonger son engagement en faveur de la promotion de la femme.

Toujours en avance sur son temps, Bénédicte de Kerprigent développe des concepts et des idées novatrices qui concernent toutes les générations et tous les types de populations pour répondre au mieux aux dernières urgences sociales.

En 2009, Bénédicte de Kerprigent propose en opérations pilote et expérimentales : les parcours pédagogiques en direction des médiateurs, du personnel éducatif sportif et social, le dispositif Planète Femmes en faveur de la promotion de la femme, l’opération Pop Music’ Hall dans les hôpitaux…

  Pour toute information, Contactez-nous !
Association Institut des Hauts de Seine
Tél. : +33 (0)1 41 37 11 10
www.institut-hauts-de-seine.org
solidarite-institut@cg92.fr
 

 

 


Drogue / Mst / Ist / Pilule / Contraception / Moyens contraception / Sida / Test sida / Dépistage sida / Nutrition / Grossesse / Règles / Préservatif / Capote / Info santé / Info santé Hauts de Seine / Santé_Hauts de Seine / Info drogue / Info mst / Info ist / Info pilule / Info contraception / Info sida / Info nutrition / Info grossesse / Info règles / Info préservatif / Info capote / Prévention santé Hauts de Seine / Hauts de Seine / Bénédicte de Kerprigent / Prévention santé jeunes

benedicte de kerprigent

BENEDICTE DE KERPRIGENT

 

 

benedicte de kerprigent  

 

Femme d’action engagée, Bénédicte de Kerprigent, consacre sa vie professionnelle au militantisme et au travail de terrain.

En 1983, Bénédicte de Kerprigent se lance dans la politique aux côtés de Jean-Claude Gaudin en étant candidate sur les listes régionales et législatives RPR des Bouches du Rhône.
Bénédicte de Kerprigent devient alors adjoint au Maire de Marseille en charge de l’aménagement du littoral puis vice-présidente de la commission santé du RPR.

Parallèlement, Bénédicte de Kerprigent soutient la cause des femmes en devenant Présidente du club des Femmes Elues dans l’association « Femmes responsables ».

 

Bénédicte de Kerprigent est élue Présidente Régionale de l’Union Européenne Féminine ainsi que Présidente Nationale de la Commission « Population, Démographie, Immigration » au sein de l’U.E.F. Internationale. En 1984, Bénédicte de Kerprigent est nommée vice-présidente de l‘A.D.A.G.E.S. (Association pour le Développement, l’Animation et la Gestion des Equipements Sociaux).

En 1993, Bénédicte de Kerprigent est chargée de mission auprès de Charles Pasqua, Président du Conseil général de Hauts-de-Seine, en charge des affaires sociales.
Elle crée, avec le Ministère de la Santé, l’Observatoire Sida Toxicomanie, dispositif pilote exemplaire en France qui finance à parité avec l’Etat toutes les actions de prévention dans la lutte contre le Sida et les toxicomanies.

 

En s’appuyant sur ces initiatives dans le domaine social, Bénédicte de Kerprigent fonde l'Institut des Hauts-de-Seine (association loi 1901) en 1994. Cette structure départementale, financée par le Conseil général des Hauts-de-seine, se donne comme objectif de venir en aide aux personnes isolées par la vieillesse, la maladie, la précarité, la solitude et la détention.
Bénédicte de Kerprigent devient une femme de cœur engagée dans le domaine social et humanitaire en France et à l’étranger.

Aujourd’hui encore grâce à cette association, Bénédicte de Kerprigent élabore des programmes éducatifs et préventifs qui répondent aux besoins des collectivités et des associations locales des Hauts-de-Seine.
La santé, la vie quotidienne, la citoyenneté, l’accès à l’emploi sont les thèmes principaux développés par Bénédicte de Kerprigent à travers des salons itinérants et des ateliers d’insertion créés en partenariat avec les communes.

Tout en étant directrice générale de l’Institut des Hauts-de-Seine, Bénédicte de Kerprigent est présidente du CIF-CIDF de Nanterre (Centre d’Information des Femmes) entre 2003 et 2005 pour prolonger son engagement en faveur de la promotion de la femme.

Toujours en avance sur son temps, Bénédicte de Kerprigent développe des concepts et des idées novatrices qui concernent toutes les générations et tous les types de populations pour répondre au mieux aux dernières urgences sociales.

En 2009, Bénédicte de Kerprigent propose en opérations pilote et expérimentales : les parcours pédagogiques en direction des médiateurs, du personnel éducatif sportif et social, le dispositif Planète Femmes en faveur de la promotion de la femme, l’opération Pop Music’ Hall dans les hôpitaux…

  Pour toute information, Contactez-nous !
Association Institut des Hauts de Seine
Tél. : +33 (0)1 41 37 11 10
www.institut-hauts-de-seine.org
solidarite-institut@cg92.fr
 

 

 


Drogue / Mst / Ist / Pilule / Contraception / Moyens contraception / Sida / Test sida / Dépistage sida / Nutrition / Grossesse / Règles / Préservatif / Capote / Info santé / Info santé Hauts de Seine / Santé_Hauts de Seine / Info drogue / Info mst / Info ist / Info pilule / Info contraception / Info sida / Info nutrition / Info grossesse / Info règles / Info préservatif / Info capote / Prévention santé Hauts de Seine / Hauts de Seine / Bénédicte de Kerprigent / Prévention santé jeunes