Dépendance aux jeux vidéos

Zelda, Dofus, Fifa, Gran Turismo... Il y en a pour tous les goûts. Et si pour certains le jeu vidéo reste une activité ponctuelle et ludique, pour d'autres elle est plus récurrente et addictive.

Il est très facile de s'enfermer dans ses univers virtuels où tout semble plus simple et intéressant : autorité, supers-pouvoirs, force décuplée... Mais il ne faut pas oublier que ces mondes n'existent pas et que la réalité peut être aussi bien plus passionnante. Pourquoi ne pas sortir avec tes amis? Te balader avec tes parents? Discuter avec tes frères et sœurs? Faire du sport avec tes copains? Tous t'aiment pour ce que tu es réellement et non pour le personnage que tu représentes.

D'autre part, tu peux trouver ailleurs des sensations similaires à celles que te procurent les jeux vidéo. Un bon film ou un livre par exemple ! Science-fiction, épopée, roman d'aventure, d'anticipation, de cape et d'épée... Les genres ne manquent pas ! Parles-en à ton entourage, il te connaît bien et te conseillera au mieux.

Trucs et astuces



  • Évite de jouer si tu es fatigué(e) ou si tu manques de sommeil,
  • Éclaire bien la pièce dans laquelle tu joues,
  • Fais des pauses de 15 minutes toutes les heures,
  • Impose-toi un planning de temps de jeu à ne pas dépasser.

Quels sont les risques ?


Des risques physiques



  • Troubles du sommeil, de la vue et de l'alimentation,
  • Fatigue permanente,
  • Douleurs dorsales.

Des risques relationnels



  • Isolement avec sa famille et ses amis,
  • Conflits et disputes,
  • Anxiété.

Des risques psychologiques



  • Difficulté à reconnaître le problème,
  • Désintérêt progressif puis total,
  • Désinvestissement scolaire,
  • Difficulté à contrôler ses pulsions,
  • Symptômes dépressifs,
  • Confusion entre le réel et l'imaginaire.

Les bienfaits des jeux vidéo de bonne qualité



  • Initiation / perfectionnement en informatique et technologies,
  • Amélioration de la gestion de l'espace 3D,
  • Facilité de reconnaissance et de mémorisation des formes,
  • Souplesse et rapidité de prise de décision,
  • Amélioration de la capacité de gestion de tâches multiples et simultanées,
  • Développement de la persévérance et de la motivation pour accomplir des tâches,
  • Stimulation de l'imagination,
  • Mise en place d'un esprit de groupe dans les jeux en réseau.

Protège-toi tout en protégeant ta planète !



  • Éteins complètement tes appareils hifi et vidéo car, même en veille, ils continuent à consommer de l'électricité. Par exemple, pour une télévision, cinq heures de veille équivalent à une heure d'utilisation.
  • Débranche ton chargeur de portable quand tu ne t'en sers pas.
  • Si tu ne veux plus de ta console ou de ton écran, laisse-les à une association qui leur donnera une seconde vie.
  • Si ton équipement est hors d'usage, ramène-le en magasin.

Suis-je accroc aux jeux vidéo ?


Ce test a été créé par le Dr. Mark Griffiths de l'Université de Nottingham Trent. Il est spécialisé dans l'addiction aux jeux vidéo.

Si tu réponds par oui à plus de quatre situations décrites ci-dessous, tu joues probablement trop aux jeux vidéo et il existe un risque de dépendance. Pourquoi alors ne pas essayer de t'intéresser à d'autres activités?

  • Je joue presque tous les jours,
  • Je joue souvent pendant de longues périodes : 3-4 heures d'affilée,
  • Je joue pour l'excitation que cela me procure,
  • Je suis de mauvaise humeur quand je ne peux pas jouer,
  • Je délaisse mes activités scolaires et sportives,
  • Je joue au lieu de faire mes devoirs,
  • Je n'arrive pas à diminuer mon temps de jeu.

Adresses utiles :


Plateforme de l'addiction aux jeux : http://www.game-addict.org/

Centre de Référence sur le Jeu Excessif : http://www.crje.fr/

Site d'information et de sensibilisation sur le jeu vidéo : http://www.pedagojeux.fr/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs