Auditif

Nous ne sommes pas tous égaux devant les décibels et chacun réagit différemment face au bruit.


Ce qui est assourdissant pour les oreilles de ton copain peut être sans effet sur toi. Cela dit, le résultat est le même : que le bruit soit agréable ou désagréable, s’il est trop élevé il peut causer des dégâts importants sur ton appareil auditif ! Alors comment faire ? Pas de panique, il suffit juste d’adopter quelques bons réflexes !

Avant 17 ans, plus d’un adolescent sur 10 souffre d’un début de surdité avec une perte auditive supérieure ou égale à 20dB. Les principaux responsables : la musique amplifiée en concert, en boîte de nuit ou sur baladeur.

 

Le son


Le niveau (ou intensité) sonore donne la sensation de son faible et de son fort. Il est mesuré en décibels (dB) sur une échelle sans limite mais généralement réduite à un intervalle allant de 0 à 120 dB, correspondant aux capacités d’audition de l’oreille humaine. Concrètement 0dB correspond au seuil d’audibilité tandis que 120dB est le seuil de douleur.

La fréquence sonore donne la sensation de son grave et de son aigu. C’est le nombre de vibrations par seconde. Elle s’exprime en hertz (Hz). Les fréquences perçues par l’oreille humaine vont de 20 à 20.000 Hz.

NB : L’oreille humaine peut discerner une différence de niveau de 1 dB, et chaque fois que le niveau augmente de 10 dB, le son est perçu 2 fois plus fort.

 

Petite échelle du son


Le danger d’une exposition au bruit dépend de deux facteurs : le niveau sonore et la durée d’exposition.

Les risques auditifs apparaissent autour de 85dB. A ce niveau, les dégâts ne surviennent qu’après plusieurs années d’exposition et tu ne t’en apercevras pas sur le moment. Au-delà, plus le niveau sonore est élevé, plus le risque est grand et la dégradation rapide. C’est à partir de 120dB que la douleur apparaît.

 

Quelques repères :



  • Bruissement de feuille : 15dBTictac de montre : 35dB
  • Sonnerie de téléphone : 60dB
  • Imprimante : 70dB
  • Baladeur à fort volume : 95dB
  • Local de répétition : 100dB
  • Concert amplifié, boîte de nuit : 105dB (limite légale fixée à ce type d’établissements)
  • Fusée Ariane : 180dB

 

Les dangers du bruit


Si la loi limite le niveau sonore des salles de concerts et du matériel hifi, cela ne signifie pas que ces niveaux sont sans danger. Voici quelques conseils pour protéger tes tympans tout en profitant à fond d’un bon concert ou d’un morceau de musique dans ton baladeur.

A un concert ou en boîte de nuit :



  • Reste à l’écoute de tes sensations. La fatigue peut fragiliser tes oreilles, d’autant plus si tu as déjà eu une soirée bruyante au cours de la semaine. Evite les drogues, l’alcool, les médicaments… Non seulement ça déforme ta perception auditive mais en plus cela atténue la sensation de douleur et tu risques d’être moins vigilant.
  • Ne te colle pas aux enceintes. Eloigne-toi de la source sonore et accorde –toi une pause de 10 minutes toutes les 45 minutes ou de 30 minutes toutes les 2 heures, ça minimisera les risques.
  • Utilise des protections auditives (bouchons d’oreille) si la musique est trop forte et commence à être désagréable. Elles ne t’empêcheront pas d’entendre la musique, elles permettront simplement d’en diminuer le volume sonore. Si tes oreilles bourdonnent, sifflent ou semblent cotonneuses, cela signifie qu’elles souffrent. Dans ces cas là, il faut les soulager en sortant de la salle si possible et/ou en mettant des bouchons d’oreille afin de préserver ton audition.

 

En écoutant ton baladeur :



  • Contrôle le volume. A pleine puissance, l'écoute prolongée d'un baladeur peut endommager ton audition. Pour diminuer ce risque : baisse le son pour un temps d’écoute plus long !

Par exemple : si le niveau de ton baladeur est à 90dB, tu ne dois pas l’écouter plus de 20h par semaine. S’il est à 95dB, la durée hebdomadaire conseillée descend à 7h ! La puissance maximal d’un baladeur est généralement indiquée au dos de l’appareil, sinon rapporte toi à sa notice de fonctionnement.

 

Réagis rapidement en cas de doute


Si, les jours qui suivent une soirée bruyante, tes oreilles continuent à siffler, à bourdonner ou que tu les sens cotonneuses, va vite consulter un médecin ou un ORL (oto-rhino-laryngologiste). Réagis vite car l’oreille interne n’est pas réparable et les lésions peuvent rapidement devenir irréversibles si elles ne sont pas traitées assez tôt.

 

Sites internet utiles :


http://www.nosoreilles-onytient.org/

http://www.agi-son.org/

http://www.audition-infos.org/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs