Préservatif

Ce moyen de contraception fait aussi barrière aux infections sexuellement transmissibles (IST). Même si toi et ta partenaire, vous faites un test du sida, n'oublie pas que tu es toujours exposé à un risque de contamination par d'autres IST (hépatites B, herpès, chlamydiae…).


Disponible en grande surface, en pharmacie…


Efficacité : 98 % quand il est bien utilisé.


Après l'éjaculation, l'homme se retire tout de suite après et enlève son préservatif.


A chaque rapport, utiliser un nouveau préservatif.
Ne pas mettre plusieurs préservatifs l'un sur l'autre.


Utiliser un préservatif lubrifié avec réservoir, répondant aux normes NF


Préservatif, pilule ce n'est pas la même chose !


Cela fait 4 mois déjà que tu sors avec la même personne, çà commence à devenir sérieux et le préservatif, c'est pas le délire. Pourquoi ne pas abandonner le préservatif et adopter un autre contraceptif, la pilule par exemple ? Capote et pilule correspondent à des moments différents de ta vie sexuelle, c'est là que le passage de l'un à l'autre mérite réflexion. Tu sais que le préservatif présente l'intérêt de vous protéger, tous les deux, contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) et le sida, en plus de servir de moyen de contraception. En adoptant la pilule comme nouveau mode de contraception, vous perdez la protection contre ces maladies.



Passage obligé : le test de dépistage.


Avant d'abandonner le préservatif, il faut donc vérifier que les deux partenaires n'ont pas été contaminés par le virus du sida ou d'une autre IST.


Ce qui veut dire : aller faire un test de dépistage, par exemple dans un Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit (CDAG). On peut également s'y faire dépister des IST. Pour être sûr à 100 %, il faut attendre trois mois, même si c'est un peu contraignant, car on peut avoir la certitude d'être ou de ne pas être atteint seulement 3 mois après la prise de risque. Et la fidélité dans tout ça ?



Passer du préservatif à la pilule est une décision à ne surtout pas prendre à la légère. Il est important, d'une part, de choisir le mode de contraception qui convient le mieux et, d'autre part de bien savoir où l'on va avec son ou sa partenaire. En clair, si l'un des deux ou les deux ne sont pas du genre fidèle, il ne suffit pas d'aller faire un test à un moment donné pour être sûr de ne pas être atteint par le virus du sida. On peut choisir dans ce cas soit de continuer avec le préservatif soit de se jurer de ne jamais aller voir ailleurs… sans préservatif. Dans tous les cas, il est préférable d'en parler au sein du couple et d'avoir conscience de ce qu'implique le fait de faire l'amour sans filet. Le préservatif n'est pas seulement un moyen de contraception ; c'est aussi la seule façon de se protéger des IST. Même si ta partenaire et toi faites un test du sida, n'oubliez pas que vous êtes toujours exposés à un risque de contamination par d'autres IST (hépatites B, herpès, chlamydiae…).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs